Satan mène le bal

Les interviews pour la presse locale ont commencé. Je balance mon pitch, tout le monde trouve ça génial.


“Hey, you’re Bukowski!”


Les collègues commencent à m’appeler Bukowski. Ils trouvent ça vraiment cool d’avoir Bukowski à la maison.













Click here for english translation

Satan mène le bal
Satan mène le bal

Le réveil a sonné trop tôt. La cafetière m’a explosé dans les mains. Mon antibiotique me donne la chiasse. Deauville sent le cheval mouillé. 


À quoi bon vivre si c’est pour boire du café soluble et marcher sur du verre pilé.

Satan mène le bal
Satan mène le bal
Satan mène le bal

Peut-être que je partirai d’ici quand l’histoire avec cette fille sera terminée. Peut-être que l’histoire avec cette fille s’arrêtera quand je partirai d’ici.


Pitié qu’elle se taise. Qu’on arrête de s’emboîter. Qu’on me libère le crâne. J’ai besoin d’écrire.

Satan mène le bal
Satan mène le bal

“Un univers chaotique et passionnant” - Marianne


“Une confrontation avec l’écriture, un début de folie” - Ouest France


“Romancier en quête de personnages, Samuel Lebon est allé chercher à Deauville un peu du rêve américain. Ses photographies amoureuses aux couleurs sombres jouxtent ses textes, exposés dans une chambre qui pourrait être celle de Bukowski” - Le Figaro

Using Format